Pour être sûr que ces opérations puissent être réalisées correctement et dans les temps, le maître mot est l’anticipation !

Quand faire les travaux de piscine ? Et pour l’ouverture de sa piscine ?


Comme chaque année aux beaux jours depuis six ans, je reçois de très nombreux appels pour des ouvertures de piscine et des travaux de réhabilitation. Rien d’étonnant à cela, puisque le retour du printemps et l’escalade du thermomètre réveille chez nous tous des envies de baignade !

Le problème est qu’à cette période le nombre de sollicitations dépasse de loin la capacité de mon entreprise artisanale à répondre à toutes les demandes. Et j’en profite pour m’excuser auprès de tous ceux que je n’ai pas eu le temps de rappeler. J’aimerais pouvoir répondre rapidement à ceux qui ont la gentillesse de m’appeler, ne serait-ce que pour leur dire que j’ai déjà fort à faire en ce moment, et qu’on se rappelle plus tard pour en discuter calmement ensemble. 

A cette période je donne évidemment la priorité aux clients avec qui je me suis déjà engagé quelques mois plus tôt. Oui, car pour être certain que l’artisan puisse relancer votre piscine à la période voulue, ou que les travaux n’empiètent pas sur les beaux jours, c’est une affaire de mois ! C’est la raison qui me pousse à écrire ce nouvel article : vous permettre de passer de l’autre côté de la boîte à outils, du côté du spécialiste que vous sollicitez pour intervenir sur votre piscine. 

Et s’il ne devait y avoir qu’un mot à retenir, ce serait celui-ci : anticipation.

Anticiper l’ouverture d’une piscine

Vous l’aurez compris : plus vous anticipez les opérations sur votre piscine en tant que client, plus le ou les techniciens auront du temps pour se pencher sur votre projet et le mûrir avec vous. Ils pourront aussi vous faire bénéficier des meilleurs tarifs : sur les produits utilisés, mais aussi du fait de planifier l’intervention suffisamment à l’avance.

Cela vaut pour l’ouverture d’une piscine aux beaux jours. Lorsqu’on réalise celle-ci dans la précipitation, on n’est pas sûr que l’artisan dans lequel on a confiance soit disponible aux dates qui nous arrangent. On perd aussi un peu d’argent à utiliser plus de produits chimiques que nécessaires pour retrouver une belle eau de bassin. Car en ouvrant sa piscine plusieurs semaines avant les premiers jours où la baignade redevient possible, on peut se permettre de laisser les équipements filtrer petit à petit les impuretés.

Je vous rassure, cependant : en ce qui me concerne je me réserve toujours quelques créneaux de libre au printemps pour pouvoir intervenir sur certaines piscines en moins de 15 jours. Mais je le fais désormais en majorant l’intervention de 40 euros.

Quelle est la période optimale pour relancer sa piscine ?

Je dirais fin mars ou début avril, pour laisser le temps à la piscine de faire disparaître les algues et autres éléments indésirales petit à petit, et pouvoir envisager de se baigner aux premiers jours de mai. 

Pour ce qui est de l’anticipation, eh bien je signe généralement mes premiers contrats d’ouverture de piscine en août pour l’année suivante. Et au plus tard en janvier. Passé ce mois-là, je ne suis plus certain de pouvoir toujours trouver une date qui corresponde au client.


Prévoir ses travaux à l’avance

Ce qui vaut pour l’ouverture vaut encore plus pour les travaux. Un projet se mûrit minimum six mois à un an avant le début des opérations. Cela laisse le temps de faire le tour, ensemble, des solutions disponibles pour voir celle qui convient le mieux (et éviter notamment de changer d’avis à la dernière minute). On peut aussi éventuellement aller voir ce qu’un équipement donne chez d’autres clients chez qui il a été installé et se laisser le temps d’envisager d’autres pistes.

Dites vous que cela vaut le coup car vos équipements sont ensuite censés tourner une décennie sans problème !

Plus on s’y prend à l’avance, plus on est également sûr de financer convenablement son projet. Et de bénéficier des meilleurs tarifs auprès de votre artisan : promotions, déstockages, planification des opérations permettant d’optimiser le coûts des travaux.

Enfin, plus on anticipe, moins on prend le risque que les travaux prennent du retard et empiètent sur la période de baignade.

Quelle est la meilleure période pour faire des travaux de piscine ?

Je dirais que c’est bien de les demander à la fin de l’été, en septembre. En tout cas la période de janvier à juillet est à éviter, car nous y sommes souvent très sollicités au jour le jour.

Cela me permet d’étudier sereinement votre projet, de planifier l’intervention et d’adapter mes équipes, tout en laissant suffisamment de marge en cas d’éventuels retards de nos fournisseurs avant le printemps.

L’automne hiver est la période optimale pour les travaux de piscine à plus d’un titre : on peut se permettre de vider la piscine, et on peut amener les engins de travaux au plus près en passant sur la pelouse, sachant qu’elle repoussera le printemps suivant. 


Voilà, j’espère que ces conseils vous auront été utiles ! N’hésitez pas à les partager auprès des personnes que cela peut intéresser, ou à lire les autres articles que je vous conseille sur le même sujet : 


Comment choisir le bon emplacement pour sa piscine ?

Comment nettoyer une eau verte de piscine en 48h ?

Comment remettre sa piscine en route au printemps ?

Les 5 bonnes raisons de rénover sa piscine


Et sur ce… bonne baignade !

Partager cet article