Quelques conseils pour éviter que les moustiques ne s’installent durablement autour de votre bassin.

Des réflexes simples pour vous protéger des moustiques

Le mois de mai sonne généralement le retour des moustiques autour des bassins et des étangs, et ce jusqu’à la fin de l’automne. Sans compter qu’ils peuvent facilement vous gâcher une soirée au bord de la piscine, certains sont aussi vecteurs de maladies rares en France – dengue, chikungunya… C’est le cas du fameux moustique tigre, désormais implanté dans 33 départements.

Quel rapport avec la piscine ? Eh bien ces chers volatiles nuisibles adorent les eaux stagnantes, comme les bassins laissés en jachère tout l’hiver ou les poches d’eau qui se forment parfois au-dessus des bâches. Ce sont là des terrains propices aux moustiques pour pondre leurs œufs au printemps. Une fois éclos, les larves y trouvent leur nourriture en filtrant la matière organique qui s’y accumule, en attendant d’atteindre leur taille adulte.

Le but de ce post est donc le suivant : pour éviter les désagrément cet été, évitez de transformer votre piscine en refuge à moustiques !

Cela commence par ne pas trop tarder à ouvrir sa piscine. En effet, plus tôt le système de filtration sera remis en route et le nettoyage repris, moins longtemps les moustiques profiteront des éventuelles zones d’eaux croupies qui ont pu se former durant l’hiver.

Dans la commune de Thérèse-De Blainville, au Québec, un règlement oblige depuis 2008 les propriétaires de piscine à ouvrir leur bassin avant le 15 mai, chaque année, pour limiter la propagation des moustiques.

>> Lire aussi : Comment remettre sa piscine en route au printemps

Les adeptes de l’hivernage actif – qui consiste à poursuivre la filtration durant l’hiver – ont moins de souci à se faire. Une piscine en état normal de fonctionnement ne constitue en effet pas un lieu propice au développement des moustiques. Une eau claire et propre leur donne tout sauf envie de pondre !

Pour les faire fuir, mon deuxième conseil est de bien entretenir sa piscine. Nettoyez régulièrement, veillez à bien doser les produits désinfectant et à vérifier les skimmers et l’état d’encrassement du filtre. Vous trouverez tous mes conseils détaillés dans mes autres posts de blog.

Bon à savoir : dans les département touchés par le moustique tigre (voir la carte des communes concernées actualisée le 1er mars 2017), les propriétaires, locataires, exploitants agricoles, occupants de terrains où figurent des mares, bassins, étangs, pièces d’eau, piscines ou récipients d’eau stagnante, doivent obligatoirement faire une déclaration auprès de leur préfecture ou Agence régionale de santé (ARS), et se conformer aux règlements en vigueur dans leur région.

>> Lire aussi : Comment nettoyer une eau verte de piscine en 48h

J’espère ne pas vous avoir fait trop peur. Le but, c’est que chacun soit au courant !

Sur ce… bonne baignade !

Partager cet article