Cette innovation récente est de plus en plus courante dans les piscines.

Quelques informations sur les pompes à vitesse variable

Depuis quelques années, le marché des pompes de piscine est bousculé par une nouvelle génération de produits innovants : les pompes à vitesse variable. Vous en avez peut-être vu une en action chez vos voisins, ou peut-être avez-vous déjà investi dedans pour remplacer votre pompe vieillissante. Dans cet article je vais vous expliquer en quoi consistent les pompes à vitesse variable (j'en installe régulièrement) et vous présenter leurs avantages et inconvénients.

Définition d'une pompe à vitesse variable

Comme son nom l'indique, ce type de pompe est capable de fonctionner à différentes vitesses et débits. Son moteur repose généralement sur un aimant permanent piloté par un variateur de fréquence, et affiche un rendement énergétique très performant – certains modèles dépassent les 90%.

L'intérêt principal est de vous permettre de faire varier facilement et à tout moment la vitesse de fonctionnement de la pompe en fonction des besoins réels de la piscine, grâce à un boîtier de commande. Ces pompes proposent généralement une grande palette de vitesses. Il est possible d'en enregistrer un certain nombre pour moins s'embêter, voire de régler en automatique le passage d'une vitesse à l'autre en fonction de l'heure de la journée, de la température extérieure, du taux de produits dans l'eau...

Lire aussi : Les 5 bonnes raisons de rénover sa piscine

Avantages d'une pompe à vitesse variable

Si je prend le temps d'écrire cet article, c'est que les pompes à vitesse variable valent vraiment la peine qu'on s'y intéresse ! Leur premier avantage est qu'elles vous feront économiser de l'argent sur votre facture d'électricité. Eh oui : en choisissant de faire tourner la pompe au ralenti, on fait des économies d'énergie ! Un peu comme en voiture on consomme moins de carburant en roulant moins vite.

Et une pompe de ce genre peut tout à fait tourner à vitesse réduite la majorité du temps, lorsqu'on ne se baigne pas, lorsque le filtre est propre. La basse vitesse améliore d'ailleurs la capture des particules fines qui transitent dans le système de filtration. Et permet également de maintenir un bon équilibre chimique dans le bassin.

Autre avantage : le bruit. Moins la pompe tourne vite, moins elle vous dérangera, vous et vos voisins. La différence est nette entre une pompe classique et le mode basse vitesse d'une pompe à vitesse variable.

A l'inverse, vous pourrez occassionnellement augmenter la vitesse de la pompe pour améliorer les capacités du robot nettoyeur ou de la pompe à chaleur. A pleine puissance, le contre-lavage sera aussi plus efficace pour soulever les impuretés présentent dans le filtre.

Dernier point à mentionner, ces pompes ont généralement une plus grande durée de vie que les systèmes mono-vitesse. La raison est simple : en tournant la plupart du temps à un régime plus bas, elles sollicitent moins leurs composants et s'usent moins vite. Elle chauffent moins aussi.

Lire aussi : 7 astuces pour économiser l'eau de votre piscine

Installation d'une pompe à vitesse variable

Pour vous donner un exemple, je vends et installe la pompe Ultraflow VSD de la société Pentair (voir la fiche produit). Sa palette de vitesse varie entre 400 et 3450 tours par minute, et on peut les régler par palliers de 10 tours par minute – ce qui donne 305 modes différents. Elle propose par ailleurs 27 débits différents, de 4 à 30 m3 par heure. L'installation n'est pas plus compliquée qu'une pompe classique.

D'après le fabricant, ce modèle permet des économies annuelles sur la facture généralement comprises entre 170 et 440 euros (pour un volume variant de 30 000 à 90 000 litres et une électricité à 0,12 € du kWh).

Concernant le bruit, l'Ultraflow peut descendre à 45 décibels, contre 67 dB pour une pompe classique (sachant que 22 dB d'écart, c'est une différence énorme).

Pour les modèles plus récents de la gamme Pentair, je vous invite à consulter cette page.

Inconvénient d'une pompe à vitesse variable

Ce n'est guère une surprise, les pompes à vitesse variables sont en général plus chères que les pompes classiques. A modèle équivalent l'écart varie parfois du simple au double. Mais avec mes clients j'ai tendance à considérer les pompes à vitesse variable comme un investissement. Prenez le temps de calculer avec votre pisciniste la rentabilité de l'équipement au regard des avantages développés plus haut. En général, il ne faut pas plus de 5 ans pour l'amortir.

Lire aussi : Comment choisir le bon système de chauffage pour piscine

Sur ce, je vous souhaite une bonne baignade (pour ceux qui ont la chance de pouvoir le faire en février !)

Partager cet article